Symptôme

Il est maintenant question de la notion de symptôme de l’image, élaborée par Georges Didi-Hubermann et inspirée de la pathosformel d’Aby Warburg et de la psychanalyse freudienne. L’analyse de La Dentellière de Vermeer par Didi-Huberman et quelques fragments d’autres analyses de l’auteur servent de point d’ancrage pour illustrer ce concept qui s’inscrit dans une approche phénoménologique et psychanalytique de l’œuvre d’art. On met en relation l’idée ce concept avec celui du phasme , élaboré aussi par l’historien de l’art, qui est la modalité d’apparition du symptôme, la manière dont il se donne (ou échappe) à la perception.

Le détail

Le symptôme, dans l’œuvre picturale c’est avant tout, un détail. Les peintres hollandais et surtout Vermeer sont reconnus pour l’art du détail, pour leur représentation minutieuse de scènes d’intérieur et de paysages, relevant en partie d’une technique populaire à l’époque qui est celle de la camera osbscura. Le tableau de très petit format La dentellière, le choix du petit format étant un signe iconique non mimétique, engage le regardant à se rapprocher pour entrer dans l’univers du détail qu’offre la méticuleuse représentation. Les éléments qui composent l’image sont peints avec une telle précision qu’ils permettent au regardant d’oublier la peinture. Il oublie la pâte qui en est à l’origine et pénètre du regard l’univers de la représentation, la scène qui s’y déroule. Ces détails, qui par leur petitesse donnent l’impression de percer le mystère, de connaître les choses dans leurs plus infimes parties et qui par le fait même referment l’œuvre dans le lisible, ne sont pas les détails qui engendrent les symptômes. Ce qui est symptomatique, c’est l’étrange apparition discordante, dans l’œuvre méticuleuse de Vermeer. C’est un endroit dans l’image où le détail devient imprécision, et par là même ouvre l’œuvre. Alors que des fils à coudre sont soigneusement représentés, se trouve, près de ceux-ci une coulée de peinture, qui ne représente rien sauf l’accident. Didi-Huberman introduit lui-même l’idée du signe iconique non mimétique de Shapiro pour distinguer le détail de la représentation exacte d’un fil en tant que signe iconique, du détail en tant que signe iconique non mimétique, le pan de peinture opaque. Le signe iconique offre une transparence sémiotique, tandis que le non mimétique est opaque et non descriptif, voire non narratif. C’est parce que ce fil inexact, la coulée de peinture, côtoie le fil exact qu’il apparaît comme contraste. C’est parce qu’il ne concorde pas avec le langage visuel généralement employé dans cette œuvre qu’il hypnotise soudainement son regardant.

La « zone d’éblouissement »

Cet effilochement, comme le nomme l’auteur, ce fil rouge qui n’est pas dépeint comme un fil, crée une véritable « zone d’éblouissement » dans le tableau. Le détail est ici énigmatique, il ne se laisse pas saisir par l’analyse iconique, sémantique. Il s’agit ici d’une trace de peinture qui offre un effet de présence de la peinture elle-même, la pâte qui surgit dans sa matérialité. Alors qu’elle se fait oublier dans l’ensemble du tableau pour se perdre dans le détail descriptif, elle surgit dans le détail qui ne fait que la décrire elle-même. En ce sens, Didi-Huberman ne s’intéresse pas au symptôme comme un signe indiciaire de la trace du peintre, bien qu’il en reconnaisse la preuve d’un acte de peinture. Il le considère plutôt comme un signe renvoyant au tableau lui-même dans sa matérialité. Il verra le même effet d’éblouissement devant l’Annonciation de Fra Angelico qui est si minimaliste dans sa représentation iconique, mais si riche dans le non mimétique . En effet, l’empâtement de peinture blanche qui domine la majeure partie de cette fresque n’est pas le vide, il n’y a pas rien, raconte l’historien de l’art, mais il y a le blanc. L’analyse nous révèle alors que le blanc est pure présence, et donc, il est présence divine.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s