DE LA PRÉSENCE DANS LA PRATIQUE INSTALLATIVE DE MASSIMO GUERRERA


« Darboral. Un trait d’union entre le visible et l’invisible »
une conférence de Massimo Guerrera
au Laboratoire nouveaux médias d’OBORO
le mardi 8 avril 2008 à 18 h

« Le sens et les motifs de la pratique de Massimo Guerrera s’organisent autour de la notion de présence : présence aux rythmes de l’esprit dans les manifestations artistiques et présence aux relations entre les êtres et leurs environnements. C’est en regard de ces thèmes qui alimentent le projet Darboral depuis avril 2001, que l’artiste partagera son expérience. »

Info : http://www.oboro.net/pdf/press/0708/exhibi_event/massimo_fr.pdf

Publié par Paule Mackrous

Après un parcours universitaire en histoire de l’art (BAC, Maitrise) et en sémiologie (Phd), j’ai fait un petit virage en horticulture (DEP, ASP) et en foresterie urbaine (arboricultrice certifiée ISA et études de deuxième cycle en agroforesterie), un domaine dans lequel j’œuvre avec beaucoup d’enthousiasme aujourd’hui! Je poursuis mon travail d’historienne de l’art et de sémioticienne par l’écriture et la recherche, surtout durant la saison hivernale, lorsque la lumière s’amenuise, que le sol gèle et que les plantes dorment. Sur mon blogue, je publie des textes de réflexion sur l’art, la nature et la foresterie selon les lectures du moment, les lieux visités, les œuvres rencontrées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :