À LIRE…L’AUTOPEN : UN EFFET DE PRÉSENCE UN PEU PROBLÉMATIQUE


Qui rédige les lettres de référence signées par les employeurs!? Nous avons probablement tous vécu l’expérience d’une lettre de référence écrite par un employeur qui nous connait peu, voire pas du tout. Cette fâcheuse impression que l’on ne fait que changer le nom à une lettre modèle invalidant du même coup son contenu à notre égard. Dans un article du Christian Science Monitor, Kelly Valen raconte son expérience de l’autopen; de la lettre de référence aux photographies autographiées :

« Autopens have a singular, sinister purpose, after all: to pass off the impersonal and counterfeit as genuine and personalized. The autopen fools the public while relieving the important and powerful of the burdens attendant on being important and powerful. Besides, the propensity for abuse is plain. Look at the families of soldiers who got autopen death notices from Donald Rumsfeld. And remember that defense Ken Lay floated to avoid bank fraud charges, the one claiming « the autopen did it »? »

Lire l’article

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s