IN ABSENTIA : une cartograhie à effets de présence

Réfléchir sur l’absence revient presque inévitablement à se pencher sur l’idée de la présence, sur ses modes de disparition et de survivance : donc sur les effets de présence. Dans un projet Web qui sera lancé le 24 juin prochain, J.R. Carpenter s’inspire du phénomène de la gentrification dans le Mile-End et de ses nombreux voisins qui ont du quitter le quartier. « En manipulant les cartes API-Google, il m’est possible de peupler des personnages fictifs les “vraies” images satellites de mon quartier et d’inventer des situations. Je cartographie – au sens propre et figuré – la disparition soudaine de personnages fictifs ou non, des endroits où ils ont habité véritablement ou dans l’imaginaire. » L’artiste cherche les traces des disparitions ou les construit de toute pièce pour mettre en présence une histoire bien connue des résidents du Mile-End.


J. R. Carpenter

in absentia
projet web et cartons
24 juin-30 novembre 2008
vernissage: 24 juin 2008 de 17h à 23h au parc sans nom, Montréal
bar payant sur le site!
avec dj et perf sonores: Julie d, Tommy T, Rustic, Backdoor, Dirty Boots, papa dans maman, catherine lovecity, alakranx, cristal 45 et FSK1138 & jason j gillingham


« in abstentia est un “site” Web hanté par les histoires d’anciens résidants du Mile- End, un univers quasi-fantastique déjà disparu, mais pourtant bien connu de ses habitants: la mémoire commune d’un quartier tel qu’il n’a jamais vraiment été, mais qui aurait pu être. »


Plus d’infos
Voir l’oeuvre (à partir du 24 juin)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s