Obamabot

Quel est le lien entre une campagne électorale américaine et l’effet de présence? Mais il y en a plein. Le rôle de l’effet de présence dans une campagne électorale est crucial! Ce que l’on souhaite créer avant tout c’est ce fameux « contact » avec les citoyens, les empreindre et les toucher, mais surtout montrer qu’on est présent malgré l’impossibilité de les rencontrer tous. Si les présidentielles américaines semblent se dérouler depuis déjà deux ans, c’est bien parce que l’effet de présence de nos candidats est en force depuis tout ce temps. À New-York City, par exemple, la présence d’Obama est palpable dans tout les coins de la ville, mais pour la plupart des citoyens américains, Obama n’est pourtant qu’une image. Très peu peuvent affirmer l’avoir rencontrer. Mais son image, visuelle et/ou sonore, s’incarne si fortement par le truchement des médias (Télévision, radio, Internet) d’une part, mais aussi des T-shirt, macarons, posters, figurines…etc. que le contact est constamment ressenti. Les stratégies électorales sont élaborées pour ouvrir, ou trouver, les voies de passage les plus efficaces vers les électeurs.

Pour deux étudiants de la University of Florida, l’effet de présence généré par les différents dispositifs « publicitaires » n’étaient pas suffisant pour la promotion de Barak Obama. C’est pourquoi ils ont décidé de créer un outil de promotion anthropomorphique, l' »Obamabot ». Le robot se meut ainsi sur le campus de l’université, brandissant des affiches électorales à l’aide d’un commutateur à distance.


“We all know that robots represent change and the future.” Potentially, we can have a lot of them, much more so than ourselves. Maybe in another four years, we’ll deploy a bunch of these and campaign everywhere.”

Lire l’article

Publié par Paule Mackrous

Après un parcours universitaire en histoire de l’art (BAC, Maitrise) et en sémiologie (Phd), j’ai fait un petit virage en horticulture (DEP, ASP) et en foresterie urbaine (arboricultrice certifiée ISA et études de deuxième cycle en agroforesterie), un domaine dans lequel j’œuvre avec beaucoup d’enthousiasme aujourd’hui! Je poursuis mon travail d’historienne de l’art et de sémioticienne par l’écriture et la recherche, surtout durant la saison hivernale, lorsque la lumière s’amenuise, que le sol gèle et que les plantes dorment. Sur mon blogue, je publie des textes de réflexion sur l’art, la nature et la foresterie selon les lectures du moment, les lieux visités, les œuvres rencontrées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :