AI : Genderanalyser

Je suis toujours un peu intriguée par les dispositifs d’AI (intelligence artificielle). Je me dis que les principes qui la sous-tendent doivent être certes très complexes, mais quand même toujours réducteurs. Quand ça fonctionne, on ne peut faire autrement que de percevoir l’être humain comme appauvri. Quand ça ne fonctionne pas, c’est toujours un peu confortant. Le Genderanalyser, utilisant l’AI, permet de déterminer si un blog ou un site Internet est rédigé par un homme ou une femme. L’outil est érigé à l’aide d’environ 2000 analyses de blogs.

Sommes-nous à ce point sexués dans notre écriture? Je me suis amusée un peu! Évidemment, l’outil ne fonctionne que pour les sites anglophones. J’ai donc saisi un url d’un site bilingue que je connais bien, il s’agit de davidstill.org. Cette oeuvre Web, fiction identitaire, a été créée par Martine Neddam, une femme. Résultat : « We think http://www.davidstill.org is written by a man ». Puisque ce site arrive à tromper les internautes également, j’ai poursuivi l’expérience avec le site de ma chanteuse préférée, Kimya Dawson. Résultat : « We think http://www.kimyadawson.com/ is written by a man. » et un dernier essai avec le site « Feminism and Women Study », me disant que le mot Women ne pouvait faire autrement que de revenir : We think http://feminism.eserver.org/ is written by a man.
Selon les « votes » des utilisateurs jusqu’à maintenant : 56% des analyses ont fonctionné pour 44% analyses fautives.

S’amuser avec le Genderanalyser

Publié par Paule Mackrous

Après un parcours universitaire en histoire de l’art (BAC, Maitrise) et en sémiologie (Phd), j’ai fait un petit virage en horticulture (DEP, ASP) et en foresterie urbaine (arboricultrice certifiée ISA et études de deuxième cycle en agroforesterie), un domaine dans lequel j’œuvre avec beaucoup d’enthousiasme aujourd’hui! Je poursuis mon travail d’historienne de l’art et de sémioticienne par l’écriture et la recherche, surtout durant la saison hivernale, lorsque la lumière s’amenuise, que le sol gèle et que les plantes dorment. Sur mon blogue, je publie des textes de réflexion sur l’art, la nature et la foresterie selon les lectures du moment, les lieux visités, les œuvres rencontrées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :