"The Allosphere isn’t just a simulated acid trip in a big weird machine"

Après Being John Malcovich, l’allosphère de l’Université de Californie propose une visite dans le cerveau de Marcos Novak, l’un des pionniers de l’architecture virtuelle. On pénètre dans la sphère via une passerelle. L’environnement immersif transporte son visiteur dans les méandres « métaphoriques » d’un cerveau humain où des losanges, représentant le sang qui y circule, réagissent à la présence des spectateurs en se mouvant et en générant de la musique électronique. Pour générer cette œuvre, il s’agissait d’abord d’observer ce qui se passait dans le cerveau de Novak pendant qu’il regardait de l’art abstrait.
“We’re not designing virtual reality,” Kuchera-Morin explains, as we get started. “In here, we’re designing reality.”


Lire l’article

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s