"Si les faits ne correspondent pas à la théorie, changez les faits." Einstein

Je suis fascinée par l’ésotérisme. Je dois l’avouer. Ces jours-ci, en plus de mes lectures théoriques, je lis, juste avant de m’endormir, un petit livre qui se nomme Les secrets de l’aura de Lobsang Rampa (aka Cyril Henry Hoskin). À vrai dire, il y a un bon moment que je combine ces deux types de lecture. Le livre se divise en plusieurs leçons qui permettent, à la toute fin et avec de la pratique, de percevoir l’aura.

Je suis fascinée par l’écriture désinvolte de cet auteur dont le premier ouvrage fut reconnu comme l’un des plus grands canular littéraire du XXième siècle. En effet, dans son premier ouvrage, Le troisième oeil, l’auteur explique l’aventure d’une opération. On lui aurait troué le front et depuis, il serait doté du troisième oeil. Un autre ouvrage lui a été dictée par sa chatte siamoise. Original! Il serait né tibétain et ensuite, il aurait incarné le corps d’un anglais qui allait se suicider de toute manière. Qui donc se vanterait d’incarner un anglais suicidaire? C’est sûrement vrai! Et après tout, « rien nest plus proche du vrai que le faux » (Einstein). Traité de charlatan par la presse britannique, il a trouvé une bonne solution, il s’est enfuit dans le pays où l’on accueille joyeusement ce genre de freak : le Canada!

Je sais ce que vous vous demandez, mais est-ce qu’elle croit à ça? Ce n’est pas la bonne question. Je crois que ça existe pour un certain nombre de personnes. Je ne crois pas plus à la théorie de l’histoire de l’art qu’à l’ésotérisme. En fait, à bien y réfléchir, l’ésotérisme existe probablement pour un plus grand nombre de personnes que l’histoire de l’art. Ouch, ça fait mal, mais c’est la réalité. Dans les deux cas, il s’agit d’une forme de folie humaine qui me fascine. Le rationalisme, c’est fou. L’occultisme, c’est fou. Un travail de session, pensez-y, c’est fou.

Je lis et j’aime ça. J’aime quand l’auteur parle de la constitution des atomes et enchaîne, comme si ça allait de soit, avec quelque chose comme : « voilà pourquoi les fantômes passent à travers les murs ». Ou encore lorsqu’il analyse certaines expressions langagières comme « les éléphants roses ». Ils existent pour vrai, oui oui. J’aime aussi lire Aby Warburg à propos des fantômes de l’histoire, parce qu’il y croyait, lui aussi, aux fantômes. J’aime lorsque Rampa raconte à quoi ressemble une aura (un halo lumineux offert seulement aux initiés), mais j’aime aussi les mots de Walter Benjamin à ce sujet (l’unique apparition d’un lointain offert seulement aux initiés). Je ne crois pas plus en l’explication des rêves de Rampa qu’à celle développée par Freud.

J’aime lorsque Rampa explique pourquoi quelqu’un est de mauvaise humeur le matin en démontrant la manière dont un corps astral n’est pas bien revenu dans son corps physique. Je suis un peu timide de le dire, mais il me semble que sa théorie tient plus debout que n’importe qu’elle théorie improvisée par la personne qui est de mauvaise humeur le matin 😉 Par dessus tout, j’adore les illustrations qui se trouvent dans le livre. On pense peut-être que l’ésotérisme a quelque chose d’intemporel. Bien non, ce sont bien des femmes avec des coiffures des années soixante que je discerne dans les silhouette auratique.

De l’ésotérisme déguisé, il y en a partout. En fin du compte, ça intéresse tout le monde. Le grand défi de toute grande théorie scientifique : dissimuler l’ésotérisme qui en est à l’origine.

« Si lon ne pèche pas du tout contre la raison, on narrive généralement à rien. » (Einstein, encore et toujours).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s