Un remix polémique : Lady Gaga a-t-elle cité "correctement" Jana Sterbak?


OUI!
…Parce qu’un remix, ça se porte!

…Parce que si l’on s’approprie un élément de culture médiatique, il s’agit d’emblée d’une citation.

…Parce que Lady Gaga a ajouté des éléments à la création (souliers, bourse et chapeau) et que la robe paraît plus « steak frais » que « steak sec ».

…Parce qu’il s’agit d’une forme de « décontextualisation » : elle a transformé une sculpture-performance de musée en une performance de soirée de gala.

…Parce qu’en portant la robe au premier degré, elle change le sens de l’œuvre appropriée. Alors que la robe de Sterbak critiquait, en outre, la perception de la femme « morceau de steak », Lady Gaga l’assume complètement.

…Parce que Lady Gaga, comme Julie Snyder, est reconnue pour porter des robes « flyées ».

…Parce qu’elle n’est jamais allée dans un musée d’art contemporain. Elle ne connaissait même pas l’œuvre en question, c’est un pur hasard.

…Parce que chacun a le droit de porter ce qu’il veut, sans mentionner le créateur à l’origine du concept du vêtement!

NON!

…Parce qu’en portant sa robe de viande, elle a ainsi fait croire au trois quarts de la planète (le même 3/4 qui ne connaît et ne connaîtra jamais Jana Sterbak) qu’il s’agissait de sa propre initiative.

…Parce que Jana Sterbak est une artiste canadienne et non une artiste américaine. D’accord, mon affirmation peut paraître plutôt triviale, mais bon, les artistes canadiens, même les plus connus, ne sont pas mentionnés dans les cours d’histoire de l’art aux États-Unis. Dans un séminaire de doctorat sur l’art sonore, j’ai mentionné le nom de l’artiste canadienne la plus connue en ce moment, Janet Cardif, et personne ne la connaissait, pas même le prof! Donc, la robe de Lady Gaga n’est pas une citation puisque l’affaire Jana Sterbak, extrêmement médiatisée au Canada, n’a pas été médiatisée aux États-Unis…

…Parce qu’elle récupère tous les mérites de la création…Même le scandale!

…Parce qu’elle est plus connue que l’artiste elle-même.

…Parce que les figures médiatiques n’obtiennent pas le bénéfice du doute de la part du public.

Un remix polémique…

15 commentaires sur “Un remix polémique : Lady Gaga a-t-elle cité "correctement" Jana Sterbak?

  1. As-tu vu l'émission de Ellen Degeneres (http://www.youtube.com/watch?v=_VmFpK0beKU) où Lady Gaga explique le sens qu'elle donne à la robe ? Parce qu'elle reprend, sans le savoir sans doute, le message de Sterbak dans la mesure où elle aurait fait ça en partie pour dire qu'elle n'est pas qu'un morceau de viande. Elle prétend aussi que c'était en lien avec le « Don't ask don't tell » de l'armée américaine. Elle voulait dire que si on ne se bat dès maintenant pour nos droits nous ne serons plus qu'un morceau de viande.

    C'est très poche qu'on cite le designer de la robe et non l'artiste canadienne qui la fait bien avant… Mais sinon, c'était très cool. J'avoue, j'aime bien Lady Gaga.

    Amélie

    J'aime

  2. J'avoue que je me suis questionnée en voyant cette robe de Lady Gaga et j'ai, évidemment, immédiatement pensé à Jana Sterbak. Et comme j'ai toujours constaté que Lady Gaga était assez à l'affût et conséquente dans ses actes et paroles, je suis surprise de voir qu'elle n'aie pas pris la peine de s'informer ou du moins de citer l'artiste et sa robe qui date tout de même de 1987, époque dont Lady Gaga s'inspire d'ailleurs à fond… Et je suis allé voir l'entrevue qu'Amélie, la commentatrice précédente suggère mais je dois dire que je trouve l'explication un peu mince quand je l'entends seulement dire: « i'm not a piece of meat ».

    J'aime

  3. @ vous deux

    Je n'avais pas vu cette entrevue, merci du lien, mais…ouin 😉

    Polémique, comme je le disais. L'historienne de l'art en moi, montréalaise en plus (comme Sterbak) et qui a étudié au States, trouve cela pas juste poche, mais…disons…Condescendant envers l'art qui se fait juste au Nord des USA. C'est une oeuvre qui a marqué l'histoire de l'art au Canada.

    « I'm not a piece of meat » : une explication plutôt mince…Et peu convaincante. Et comme MMÉHipster le mentionne, c'est difficile de laisser le bénéfice du doute à quelqu'un qui est normalement conséquente dans ses actes.

    Ah…L'oeuvre de Sterbak était un beau paradoxe pragmatique, elle n'avait même pas besoin de dire « je ne suis pas une pièce de viande » ni de dire que chacun a droit à sa liberté. Tout reposait dans la présence de l'oeuvre au sein du musée, alors que le port de la robe de Lady Gaga, n'apparaît pas, de prime abord, comme un acte engagé…

    Si Lady Gaga avait cité Sterbak, en endossant le discours de l'oeuvre, le message aurait été plus convaincant, je crois, non?

    J'aime

  4. Ouais, ouais, c'est certain! Et oui, oui, c'est plus que poche! Je sortais mon vocabulaire d'adolescente attardée! Ça fait partie de ma pose universitaire pseudo-punk.

    En fait, je ne précisais pas que l'explication de Lady Gaga était mince au show de Degeneres, parce que pour moi ça allait de soi. Ce que je veux dire, c'est que je suis prise entre deux postures inconfortables. D'un part, le Lady Gaga bashing des intellos m'emmerde et d'autre part, les éloges éblouis des autres intellos à propos de Lady Gaga me paraissent exagérés. Tout ça pour dire que j'aurais bien des choses à dire à propos de Lady Gaga et que j'aurais besoin de beaucoup de mots pour l'expliquer sans la surévaluer et sans dévaloriser à outrance.

    Cela dit, au-delà de la robe de viande, je trouve l'extrait de vidéo avec Ellen Degeneres est touchant. Je trouve ça tellement cute et vrai quand Lady Gaga parle de son malaise dans les grands événements où elle ne doit pas chanter et lorsqu'elle dit à Degeneres qu'elle aime beaucoup être à son émission. C'est plus à cet instant-là de la vidéo que Lady Gaga me séduit complètement que lorsqu'elle fait son commentaire politique peu élaboré.

    Le petit bout d'émission à Christiane Charrette vaut la peine d'être entendu aussi : http://www.radio-canada.ca/emissions/christiane_charette/2009-2010/chronique.asp?idChronique=119977 Je pourrais commenter longuement cette émission. Je dirai juste un truc, je trouve ça fou que Christiane Charrette défende implicitement l'idée que les femmes ne doivent pas être maladroites dans un gala… En tous cas, moi j'aime les gens maladroits autant les hommes que les femmes, dans les galas ou ailleurs.

    Amélie

    J'aime

  5. « Si Lady Gaga avait cité Sterbak, en endossant le discours de l'oeuvre, le message aurait été plus convaincant, je crois, non? »

    Je suis d'accord. Citer Sterbak aurait certainement été plus judicieux et convaincant que de simplement pavaner lors d'un gala et ensuite seulement invoquer le principe de ne pas être une pièce de viande. J'ai l'impression que cette phrase qu'elle utilise se veut plutôt une réponse à son vécu de vedette perpétuellement suivie par des papparazzis et non pas de femme qui ne veut pas être vue comme un objet de convoitise, parce qu'en jouant la carte de la sexualité et la nudité comme elle le fait, et bien, ça va à l'encontre de son discours. Je ne sais pas si c'est clair ce que je dis mais bref, j'insinue qu'elle me semble en dichotomie avec l'image qu'elle projette en utilisant une telle robe.

    J'aime

  6. @ Amélie : je comprends à 100%. Tellement…Je suis vraiment d'accord, je ne veux pas chercher la bête noire dans son discours, ce serait dévalorisant pour rien, elle a une belle personalité…
    C'est un peu pour ça que je m'amusais avec le oui et le non. Ce qui me dérange, au bout du compte, ce sont les américains qui ferment les yeux sur l'art canadien…(je suis certaine que beaucoup d'américains se retiennent de dire la source pour laisser la gloire à Lady Gaga). C'est ce silence qui m'agace..Peut-être parce que je l'ai vécu 😉

    (et j'ai écouté l'émission de Charette en faisant du char sur les iles haha 😉 )

    @ MMÉH : Oui, c'est en plein ça! Son discours m'importe peu, au bout du compte, puisqu'il ne tient pas vraiment la route et que ce n'est pas son rôle de toute manière…c'est son geste et le tapage médiatique en même temps que le silence sur Jana Sterbak qui me dérange…

    J'aime

  7. Je dois quand même dire qu'elle me fascine par-dessus tout. Mais en même temps, ça m'effraie un peu dans ce sens où, j'irai peut-être loin dans cette idée mais, elle devient une sorte d'icône presque religieuse pour ses fans. Elle sort ses phrases comme une série de beaux clichés, des « truismes » (tiens Jenny Holzer qui se glisse ici;)) donc des énonciations plutôt simplistes qu'on prend pour du cash parce qu'on trouve ça beau cette liberté, cette volonté de changer les choses. Mais quand on s'y penche, ce n'est ni plus ni moins que le même discours de liberté d'être universelle que tout un chacun souhaite. Oui, c'est ça. Des « dicteurs de pensées » (je sais même pas si ça se dit), il y en a déjà beaucoup…trop.

    J'aime

  8. Je comprends ce que tu veux dire, je pense…C'est vraiment drôle que tu dises ça. Quand je vivais au States (en 2000 et l'année passée), j'étais fascinée par le « concept » de liberté américaine. La deuxième fois que j'y ai vécu, je capotais sur leur manière d'être intellectuelle, avec cette liberté de créer et…de « prendre » et d' »affirmer » sans honte. J'avais juste un mot dans le bouche là-bas et c'était « liberté ». Je me sentais libre… J'ai commencé à avoir un esprit un peu plus critique de cette conception de la liberté parce qu'elle a un prix, payé par les autres qui n'ont pas cette liberté (ou le pouvoir qui permet cette liberté). Surtout lorsqu'on regarde ce que ça donne au niveau politique et médiatique (ça va ensemble)…Enfin! Oui, ben, c'est ça, je prenais bien des choses pour du cash parce que c'est « beau » la liberté!

    J'aime

  9. Je ne connais pas vraiment bien Lady Gaga, parce que son produit ne me séduit pas tellement. Et je ne suis pas du tout une intello…

    Mais j'ai bien sûr été intéressée par toute la couverture médiatique de cette robe en steak lors de son exposition.

    Mais ce que je sais, c'est que ce qui m'empêche de me pencher sur l' »oeuvre » de Lady Gaga, c'est l'impression que j'ai que tout ce qu'elle fait est de la récupération des idées des autres. Pour cela, son personnage m'indiffère sur un moyen temps. Dès le début, j'ai eu l'impression que son but était de supplanter Madonna. D'aller plus loin dans la provocation (gratuite?) que ce que la madone elle-même aurait pu faire. Je ne suis nullement fan de Madonna, mais je ne puis que lever mon chapeau sur la constance de son cheminement artistique (et elle ne copiait personne!).

    Je n'étais pas au courant de la robe de Lady Gaga, mais savez-vous quoi? Je ne suis aucunement surprise qu'elle ait utilisé (pour ne pas dire : récupérer) cette idée. C'est clair dans mon esprit qu'elle, ou quelqu'un de son entourage, a vu/lu quelque chose au sujet de l'exposition de Jana Sterbak. Que ce soit consciemment ou non, elle a fait cette idée sienne. Et le peuple américain pourra le croire, car ils ne savent (et ne s'intéressent en rien) à ce qui se passe au delà des limites de leur grand et beau territoire.

    Alors tant qu'à moi, elle a bel et bien cité Sterbak, mais en omettant de préciser l'origine de l'idée…

    P.S.: Ok… la prochaine fois, j'essaierai de commenter un peu plus à jeun…
    ;¬)

    J'aime

  10. ahahaha! es-tu saoule? 😉 La frontière est toujours bien mince entre « s'inspirer de » et « copier le travail de », je crois. Car on ne fait que ça s'inspirer des autres, donc pour les idées originales, c'est un peu difficile à évaluer, non? Mais pour ce qui est du travail et de la réflexion accomplis, par exemple le travail et la réflexion de Jana Sterbak qui furent très importants au Canada, c'est un peu choquant disons. Ça passe la frontière.

    Il est vrai que Lady Gaga « s'inspire » (hum), c'est plus que ça, beaucoup des autres. Ces autres robes sont aussi très disons ressemblantes du style de Matthew Barney (Cremaster Cycle), un autre artiste contemporain qui choque la planète entière, mais que l'américain moyen ne connaît pas pour autant.

    Perso, je trouve aussi qu'il y a des oeillères quand il est question de l'art Canadien aux States…J'ai fait mes petites recherches et un seul magazine américain mentionne la « copie » de Lady Gaga. Les autres font tous l'éloge de son originalité.

    Je suis d'accord, il y a quelque chose de superficiel et de facile dans sa « démarche » et sa manière de s'inspirer des autres. Toutefois, ça me rappelle un peu quand j'étais ado et que je faisais découvrir des artistes à mes parents et qu'Ils passaient leur temps à me dire que des artistes avaient fait la même chose à « leur époque » et que c'était dont ben plus original et plus profond…Ça me tombait sur les nerfs, je trouvais que c'était de la nostalgie pathétique…etc. Bon, une ado, quoi! Mais la comparaison tient avec Lady Gaga qui est très aimée des ados et très critiquées par notre génération.

    Arrgh! J'oscille et continuerai d'osciller…C'est bon pour la réflexion 😉

    J'aime

  11. En ce moment, à Berlin, on a droit à cette affiche de Lady Gaga dans les rues, les abribus et les couloirs de métro: http://www.klatsch-tratsch.de/wp-content/uploads/2010/04/Lady-Gaga-The-Remix-Cover-2010-CMS-Source.jpg
    J'ai du mal à supporter ce qui ressemble à une apologie de la femme comme punching-ball + sex-toy. Quant aux coupures de mots de journaux collés sur le corps…doit-on y voir la part intellectuelle ? (intello-sensuelle ? dadaisto-porno ?)

    J'aime

  12. Ouf! Plutôt intense…Je n'avais jamais vu cette photographie. Je comprends ton malaise…Et cette difficulté à interpréter le message. C'est un peu le problème, je trouve, avec Lady Gaga : on ne sait pas où elle veut en venir. Simplement choquer? Encore une fois, je ne saisis pas le message visuel malgré ma « sensibilité aux images »…À la vue de l'image, une tonne de mots me viennent en tête, mais aucune direction intéressante, même superficiellement : dadaïsme, remix, body art, performance…etc. Enfin, il est évident qu'elle s'inspire de l'art contemporain, mais disons que ça reste à un niveau extrêmement superficiel.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s