Cheryl Strayed et la PCT

*La photo a été prise par Sébastien, lors d’un voyage de vélo de montagne en Californie.

J’ai lu le bouquin Wild. From Lost to Found on the Pacific Crest Trail de Cheryl Strayed à la manière de Bastien dans le film L’histoire sans fin, c’est-à-dire sans interruption à peine et à la lumière d’une petite lampe au milieu de la nuit. L’auteure a de la verve, connait bien la littérature, la poésie et flirte avec le féminisme. Son récit d’aventure, qui prend racine dans le sentier de la PCT (Pacific Crest Trail), est entrecoupé d’événements de sa vie passée, notamment de sa relation avec sa mère décédée quelques années avant que l’auteure n’entreprenne ce grand challenge. Le sujet est traité avec beaucoup de sensibilité et de doigté, les réflexions sur la vie, l’amour, la nature, les relations interpersonnelles sont fines et toutes groundées dans une expérience vécue. Un livre qui donne envie de prendre son packsack et de se taper une trail, seule, avec une couple de bons livres et un calepin pour écrire !

It was this very act, of hiking, that had been at the heart of my belief that such a trip was a reasonable endeavor. What is hiking but walking, after all? I can walk!

I knew that if I allowed fear to overtake me, my journey was doomed. Fear, to a great extent, is born of a story we tell ourselves, and so I chose to tell myself a different story from the one women are told. I decided I was safe.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s