Eidolon

Dans son texte « Simulacre de l’absent. Double, substitut, équivalent », Jean-Pierre Vernant montre le rapport qu’entretiennent les peuples primitifs grecs avec la figure de l’eidolon. Celle-ci remplace le défunt, elle le rend présent dans la vie qui poursuit son cours ou lorsqu’il est impossible de rapatrier son corps. Il est question ici d’étudier les … Lire la suite Eidolon

Pan

C’est dans une forme d’antagonisme que réside le « gisement de sens » du symptôme qui se joue entre sa propension à briller, sa puissance sur le plan visuel et celle de s’éclipser, qui est ici « la dissimulation du fantasme inconscient ». Mais ce sens n’advient pas comme unité de significations immuables, mais plutôt … Lire la suite Pan

Phasme

Le symptôme, chez Didi-Huberman, est un accident, mais un « accident souverain ». Son intrusion dans l’œuvre, ou plutôt dans le regard sur l’œuvre qui semblait d’abord le dissimuler, agit autour de lui, contamine le reste du langage visuel de l’œuvre. Aussitôt perçu, il se déploie, infecte et affecte celle-ci. Parce que le symptôme dépeint … Lire la suite Phasme